photo from autumn 2006

Cette photo prise en hiver 2007 décrit parfaitement mon calvaire (même si nous sommes apparemment d'extrême bonne humeur).

Que vous frappe-t-il à première vue? Jetez un œil sur nos sorbets... Mon amie blonde n'a jamais compté les calories de sa vie ni fait de régime. Elle peut manger autant qu'elle veut, elle ne grossit pas. Alors que moi, j'avais mauvaise conscience dès que je grignotais quoi que ce soit. Impossible d'apprécier une seule boule de glace: j'essayais toujours de me contrôler parce que je voulais maigrir et que j'étais obnubilée par l'idée d'être mince. Mais ça ne changeait rien, je ne maigrissais pas. Je suis aujourd'hui convaincue que c'était dû à l'inertie de mon métabolisme (quant au brûlage des graisses).

Les raisons du surpoids

De nombreux facteurs contribuent au surpoids. Ainsi, la consommation d’huile et de graisses n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies.

Même le sucre est devenu meilleur marché, et la demande en boissons sucrées telles que le coca-cola ne faiblit pas. De même pour les plats préparés et cuisinés. Ils sont bon marché et faciles à préparer, mais contiennent une énorme quantité de substances cachées qui font grossir – même ceux dénommés plats préparés pour régime.

Vient s’ajouter à cela le fait que l’être humain fait de moins en moins d’exercice physique. Ceci est dû avant tout aux progrès techniques tels que la voiture, le téléphone, la télévision, l’ordinateur et Internet. De ce fait, le monde du travail a lui-aussi changé tout comme la manière de concevoir les loisirs. Moins d’exercice physique conduit également à une baisse des besoins en énergie et à une baisse de l’énergie consommée par le corps.

Si malgré tout, nous continuons d’absorber beaucoup d’énergie, celle-ci est stockée par l’organisme sous forme de bourrelets de graisse.

 

retour à la page d'accueil