photo from autumn 2006

Cette photo prise en hiver 2007 décrit parfaitement mon calvaire (même si nous sommes apparemment d'extrême bonne humeur).

Que vous frappe-t-il à première vue? Jetez un œil sur nos sorbets... Mon amie blonde n'a jamais compté les calories de sa vie ni fait de régime. Elle peut manger autant qu'elle veut, elle ne grossit pas. Alors que moi, j'avais mauvaise conscience dès que je grignotais quoi que ce soit. Impossible d'apprécier une seule boule de glace: j'essayais toujours de me contrôler parce que je voulais maigrir et que j'étais obnubilée par l'idée d'être mince. Mais ça ne changeait rien, je ne maigrissais pas. Je suis aujourd'hui convaincue que c'était dû à l'inertie de mon métabolisme (quant au brûlage des graisses).

Les régimes mensongers!

Une chose est certaine: il est plus simple de conserver un poids idéal, que d'essayer de perdre son embonpoint au travers d'un régime. Il y toujours quelques kilos qui reviennent se déposer sur les hanches. Qu'ils soient destinés aux hommes ou aux femmes, pratiquement tous les journaux donnent des conseils sur la nutrition, voire même des programmes de régime détaillés censés aider à perdre du poids. Ces journalistes ne sont pas des nutritionnistes, et leurs sources proviennent fréquemment de l'industrie du régime. Ainsi, il est regrettable que beaucoup de ces articles manipulent la confiance et la crédulité du lecteur. En effet, presque chaque régime donnent des conseils qui ne sont pas toujours très sains, et qui de plus ne permettent aucunement de maigrir.

Pour donner un simple exemple: ils conseillent souvent des produits contenant peu de matières grasses et comportant les mentions « low fat », « demi-écrémé », « anti-cholestérol » etc. censés remplacer les produits courants et naturels. Les graisses étant vecteurs de goût, l'industrie remplace le goût au travers d'une quantité infinie d'arômes artificiels et autres émulsifiants, malheureusement susceptibles de tiser l'appétit. De plus, on retrouve certains de ces ajouts chimiques en tant que produits d'engraissement dans l'élevage porcin, et ils ont souvent tendance à réduire l'impression de satiabilité.

Le régime hypoglucidique (ou « low carb » en anglais) est depuis un moment très à la mode. Pour maigrir, on conseille de consommer beaucoup de protéines et extrêmement peu de glucides (c'est à dire peu de pain, pâtes, riz ou féculents comme la pomme de terre). Consommer des protéines signifie par force des choses consommer beaucoup de viande (à moins d'être fan de tofu). J'ai moi même essayé ce régime durant huit semaines. En dehors du fait que j'avais constamment mauvaise humeur et étais devenue particulièrement irritable, des boutons ont apparu sur le visage et surtout, mon taux de cholestérol a considérablement augmenté. Mon médecin a confirmé que c'était lié à ma consommation carnivore. En plus de ça, je n'ai perdu qu'un ridicule petit kilo, que j'ai naturellement tout de suite repris.

Il n'est pas tout à fait exact non plus que la consommation quotidienne de plusieurs petites portions est meilleure que trois grands repas (si on inclut le petit déjeuner). Ceci est seulement valable quand on ne dépasse pas la ration quotidienne totale des trois repas habituels. Sinon ce régime a peu de chances de fonctionner. Le but derrière le concept des différents petits repas est de conserver un niveau de diabète / sucre tout au long de la journée; trois sur les six repas ne devront pas être des menus complets, mais des snacks ou encas, par exemple un fruit ou un jus de légumes.

Tout le monde sait qu'il est extrêmement important de boire, surtout lors d'un régime. Le fait d'avaler un liquide apaise la faim et permet de moins manger. On préconise souvent de boire de l'eau, du thé ou du café, ou bien des jus de fruits. Les jus ou nectars de fruits contiennent beaucoup de calories et pour la plupart aussi du sucre. Le taux de calories d'un jus de fruits correspond à celui d'une limonade. De plus, la caféine présente dans le café tout comme la théine dans le thé ont des effets excitants déconseillés lors d'un régime.

Maigrir et conserver un poids idéal n'a rien à voir avec des obligations astreignantes et un régime continu. Il s'agit plutôt de sortir du cercle vicieux des repas incessants, et d'apprendre à écouter son corps. Une alimentation saine et équilibrée, et savoir de temps en temps résister à la tentation sont les composants de base d'un poids adéquat. Il est important de n'entamer un régime que lorsque votre poids est réellement au-dessus du poids idéal.

 

retour à la page d'accueil